Accueil > International, Pédocriminalité-pédopornographie > Dix ans de détention pour le cyberprédateur Nicolas Stone

Dix ans de détention pour le cyberprédateur Nicolas Stone

LONGUEUIL Canada – le 4 Aout 2010-

 

Le cyberprédateur Nicolas Stone, qui a incité pas moins de 55 adolescentes à s’adonner à des spectacles érotiques devant leur caméra Web en plus d’agresser sexuellement certaines d’entre elles.

Nicolas Stone

il a été condamné à 10 ans de détention mercredi, au palais de justice de
Longueuil (canada).

De cette peine, on doit toutefois déduire le temps que l’accusé a passé en détention préventive, soit l’équivalent de quatre ans et demi.
C’est donc dire qu’il lui reste en fait cinq ans et demi à purger derrière les barreaux. Qui plus est, il pourrait obtenir une libération conditionnelle au tiers de sa peine, dans environ deux ans.

Son nom sera également inscrit au registre des délinquants sexuels pour une période de 20 ans.

L’accusé devra aussi fournir un échantillon d’ADN.

L’accusé, de petite taille et à la silhouette chétive, n’a pas bronché lorsque la juge Ellen Paré, de la Cour du Québec, a prononcé la sentence.

Le Montréalais âgé de 35 ans, père de trois jeunes enfants, a reconnu sa culpabilité en décembre 2009 à 71 chefs d’accusation, dont 53 de leurre. Il s’est aussi avoué coupable d’agression sexuelle, de production de pornographie juvénile, de contacts sexuels, d’incitation à des contacts sexuels avec des enfants de moins de 14 ans de même que l’obtention de services sexuels d’un mineur contre rétribution.

Les faits se sont produits entre janvier 2006 et mai 2008. L’accusé clavardait avec ses victimes, toutes âgées de 12 à 17 ans. Au cours de ces discussions, il leur demandait d’exhiber leurs parties génitales devant leur webcam ou de lui envoyer des photos osées. Stone leur proposait également d’avoir des rapports sexuels avec lui contre de l’argent, ce que certaines ont accepté.

child pornography

L’accusé, qui se présentait sous un pseudonyme et cachait son âge, donnait rendez-vous à ces adolescentes dans sa fourgonnette ou dans une chambre de motel. Il enregistrait alors sur vidéo les relations sexuelles qu’il avait avec elles. Ce n’est que lorsqu’une de ses victimes, âgée de 13 ans, a dénoncé son agresseur qu’il a pu être arrêté.

Lors des représentations sur la peine, la Couronne avait réclamé 15 ans d’incarcération pour Stone, tandis que la défense suggérait de
quatre à six ans de détention.

Un des pires

Tout porte à croire que l’affaire Nicolas Stone constitue l’un des pires dossiers du genre dans l’histoire du Canada. En effet, la juge Paré a elle-même reconnu qu’elle n’avait trouvé dans la jurisprudence aucun cas similaire, où un individu faisait face à autant d’accusations et de même nature.

En rendant sa décision très étoffée, la juge a insisté sur le caractère «extrêmement préoccupant» des crimes commis par l’accusé, de même que l’empathie «quasi inexistante» dont il a fait preuve.

«L’accusé a largement dépassé la porte du cyberespace, a indiqué la magistrate. Il s’en est servi pour fabriquer du matériel de pornographie juvénile et pour satisfaire ses besoins sexuels avec des enfants et des adolescentes par la ruse et la menace.»

La juge a également déploré au passage que «même dans le calme et la sécurité de sa chambre à coucher, l’enfant ou l’adolescent est trop facilement la cible de personnes souhaitant assouvir leurs bas instincts.»

Malgré la sévérité de la peine, l’avocat de Stone, Robert La Haye, semblait satisfait de la sentence. Il a de plus décrit son client comme étant un «bon père de famille» et un «homme intelligent qui va continuer son cheminement pour redevenir une bonne personne».

Stone a en effet entrepris une thérapie pour régler sa dépendance à la pornographie alors qu’il était en détention préventive au pénitencier de Rivière-des-Prairies.

Quant au fait que la population pourrait trouver inacceptable que l’accusé puisse être libre comme l’air d’ici deux ans, La Haye a noté que «la sentence n’est pas rendue pour plaire au public».

«Ce n’est pas le crime comme tel qu’on condamne, c’est la personne», a-t-il expliqué.


Pour sa part, la procureurs de la Couronne, Marie-Josée Guillemette, était particulièrement avare de commentaires au sortir de la salle d’audience, se contentant de rappeler que «le message à retenir, c’est que les crimes sexuels sur des mineurs doivent être punis sévèrement».

http://www.canoe.com/techno/internet/archives/2010/08/20100804-115948.html


antipedocirminel

Publicités
  1. Nicolas
    23 août 2010 à 7:30

    C\’est très rassurant d\’apprendre que certain individu sont demasqués et arrêtés, mais combien sont encore en libertés…. Mille bravo pour ton billet qui est vraiment complé. Je t\’embrasse Miss et merci de tous tes bon mots sur mon espaces. Nico

  2. Flo..
    23 août 2010 à 7:33

    Bien !!!Merci pour cette info que je me permet de diffuser.Flo

  3. ANASTASIA
    23 août 2010 à 8:36

    oui , bravo pour cette info , mais tous ne sont pas arrêtés , hélasbisous anastasia

  4. Antipédocriminel
    23 août 2010 à 7:09

    Bonjours à tous Et non tous ne sont pas arrêtés mais il est toujours plaisant quand une tête tombe. En espèrent que la police ne s’arrêter pas là et recherche pour qui sont c vidéo.Plus d\’une cinquantaine de victimes, 50 vies gâchées !!!!! C’est aberrant qu’il puisse s\’en tirer avec à peine 10 ans de prison (mais en réalité 5 ans et si il ce tient bien 2 ans 1/2 intolérable)!!!!!!

  5. Antipédocriminel
    23 août 2010 à 7:11

    Les victimes elles auront des séquelles pour le restant de leur vie (sentence à vie). Il est intolérable que les crimes sexuel soient vus comme "moins pire" que la vente de drogue.Quand au terme "un bon père de famille"…à faire vomir.Un homme qui met autant d’énergie sur Internet dans le but de faire se déshabiller des jeunes filles et de les rencontrer, est un manipulateur et un menteur de la pire espèce, un trafiquant de chair humaine

  6. Antipédocriminel
    23 août 2010 à 7:11

    qui rappelons le a plaidé coupable à 71 chefs d\’accusations, d\’agressions sexuelles, de contact sexuel sur des mineures pour produire de la pornographie enfantine, cet homme ne devrait plus jamais voir la lumière du jour. Et qui n’as démontrer aucun regret ou même de la compassion envers ces enfants qui ne sont pas les siens certes !!!!! Répugnant !!!!!!!!!!! Sont avocat dit qu\’il veut se reprendre en main en suivant une thérapie en prison mais de qui se moque t\’ont ?

  7. Antipédocriminel
    23 août 2010 à 7:12

    La thérapie ne permet elle pas d\’avoir le droit à la conditionnel ??? D\’ailleurs est-ce qu\’on peut vraiment soigner ces criminels conscients de leur acte, sans oublier l’appât du gain ? Qui je le rappel est plus important que la vente de drogue. Malheureusement, il sera très rapidement libéré, De plus maintenant il a tout son temps pour flâner sur le net, pour se faire de nouveaux contactes avant sa sortie. Et Une fois libéré, il recommencera.Merci a tous de vous êtes arrêtés iciMiss

  8. Harmony
    23 août 2010 à 8:37

    Bonsoir voila bien le problème, les arrêter OK, mais APRES…..soignés??? relachés, les pulsions vont reprendre.Amicalement

  9. yona
    28 août 2010 à 12:24

    pour moi il ne sont pas tousmalades faut etre conscient que beaucoup savent ce qu\’ils font et je trouve a mon gout tres leggere cette condanation car il recommencera encor et encor et la mince sa me revolte a mort là yona

  10. louloute
    7 septembre 2010 à 7:53

    c est honteux 1 peine aussi courte.c est la prison a vie qu il mérite;a quoi ca sert 1 thérapie pour ces malades?1 jour ou l autre ils recommenceront alors pas de pitié.

  11. Gwen
    6 novembre 2010 à 9:31

    La question que je me pose depuis des années : existe-t-il un moyen vraiment efficace de neutraliser ces prédateurs? L\’incarcération les met hors d\’état de nuire pendant quelques années, mais après? Algwen

  12. Antipédocriminel
    8 novembre 2010 à 11:17

    Bonsoir gwennA mon grand d\’espoir, non on ne pourra neutraliser totalement ce type de prédateur l\’arrivée du net leur a été très bénéfique la seul réponse que nous pouvons apporter aujourd\’hui est l\’information et la prévention de tous, tâche bien difficile car encore beaucoup trop de gens refusent ou ne veulent pas voir cette réalité.

  13. Antipédocriminel
    8 novembre 2010 à 11:18

    Connaître l\’ennemi est aussi l\’une des meilleures armes pour le combattre ou, en tout cas, s\’en protéger.Comprendre pour mieux prévenir.merci de t\’être arrêtée ici Misskrysta

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :